L’Autorité de régulation des transports a participé à l’assemblée plénière de l’IRG-Rail

Ferroviaire
Actualité publiée le 27 mai 2021
Irgrail

Ces mercredi 26 et jeudi 27 mai, s’est tenue l’Assemblée plénière de l’IRG-Rail à laquelle l’Autorité de Régulation des Transports a participé, représentée par son vice-président, Patrick Vieu, accompagné de son responsable des affaires européennes et des relations institutionnelles, Joël Deumier.

Cette réunion a été l’occasion pour les six groupes de travail thématiques de présenter un point d’étape de leurs travaux en cours et de proposer à l’approbation de l’Assemblée plénière les documents officiels prévus par le programme de travail 2021.

A cette occasion, Patrick Vieu a salué le travail réalisé par les groupes de travail de l’IRG-Rail et plus particulièrement le 9e rapport de l’IRG-Rail sur l’observation des marchés ferroviaires réalisé par le groupe de travail dédié à l’observation des marchés publié, cette année, avec un focus sur l’impact de la Covid-19. Il a souligné également limportance de la régulation du secteur ferroviaire en Europe ainsi que le rôle essentiel joué par les régulateurs tant au niveau national qu’au sein de l’IRG-Rail.

L’IRG-Rail, plateforme de coopération, d’échange d’informations et de bonnes pratiques, composée de 31 régulateurs ferroviaires européens, a pour objectif de faciliter la création d’un marché européen du transport ferroviaire compétitif, efficace et durable.

En particulier, il vise à promouvoir, par la coopération, l’entraide et les échanges d’informations entre ses membres :

  • une approche cohérente du cadre réglementaire européen pour les chemins de fer par ses membres ;
  • le développement de meilleures pratiques réglementaires dans le secteur ferroviaire en Europe, tant pour le transport ferroviaire de marchandises que pour le transport ferroviaire de voyageurs ;
  • une concurrence durable et efficace dans la fourniture du transport ferroviaire de marchandises et de voyageurs ;
  • le développement du marché intérieur européen dans le secteur ferroviaire ;
  • les intérêts des voyageurs et des utilisateurs de fret de ses pays membres ;
  • la transparence dans le secteur ferroviaire.