Capitaux propres négatifs, « dette grise » : les mécomptes cachés de la SNCF

13 avril 2018
La dette « sera pour partie progressivement reprise, à mesure que ces réformes se font, a déclaré Emmanuel Macron, sur TF1, jeudi 12 avril. A partir du moment où [la SNCF] deviendra une société (…) à capitaux publics, elle ne peut pas porter 50 milliards d’euros de dettes. Donc l’Etat va, dès le début, en reprendre une partie »….